Apaiser nos tempêtes de Jean Hegland

Plaisir d’écoute : 19/20

J’ai aimé :

  • Les deux histoires avec leur histoire bouleversante
  • La lectrice si juste

Apaiser nos tempêtes de Jean Hegland

Traduit par Nathalie Bru
Lu par Maia Baran
Parution le 19 janvier 2022 chez Audiolib
Durée 12h56

Présentation de l’éditeur : Deux femmes, deux destins, deux Amériques.Anna, promise à une brillante carrière, étudie à l’université de Washington. Cerise, lycéenne de milieu modeste, vit en Californie sous l’emprise douloureuse de sa mère. Lorsque chacune tombe enceinte par accident, Anna avorte et Cerise garde l’enfant.Des années plus tard, ce choix aura déterminé le cours de leur vie.D’espoirs en déceptions, de joies en drames, Anna et Cerise, bientôt réunies par le hasard, apprennent à être mères et à être femmes. À travers ce face à face poignant, Jean Hegland interroge la maternité, l’éducation et la quête de soi. Une expérience universelle de sororité.

Mon avis :

Cette lecture m’a bouleversée tant par le texte, l’histoire, le thème et les personnages que par cette lectrice qui a su donner vie à Anna et Cerise en m’emportant dans leurs tourments.

On suit les destins de ces deux femmes qui, jeunes, sont confrontées à un choix. Elles sont enceintes et ce n’était pas prévu. Anna fera le choix difficile d’avorter tout en faisant face aux jugements. Cerise fera également un choix difficile, celui de garder l’enfant et de l’élever seule. 

Quelques années plus tard, elles sont à nouveau enceintes et c’est un drame qui va les rapprocher doucement. Ce sont là deux femmes de milieux très éloignés qui vont se rencontrer et se découvrir. Anna est photographe, tandis que Cerise s’en sort difficilement. 

J’aime beaucoup les livres qui parlent de la maternité, du choix de se lancer ou de ne pas l’accepter. Ici, j’aime la manière dont elle est analysée finement avec ces personnages dans la tourmente, confrontées à la culpabilité et au quotidien qu’elles ont à gérer, aux tiraillements entre leurs devoirs et les affrontements ainsi que tout l’amour qu’elles ont envers leurs enfants.

C’est la première fois que j’ai eu les larmes aux yeux au cours d’une écoute, que j’ai dû m’arrêter dans mon activité pour juste écouter, écouter la souffrance de ces femmes, le tourbillon d’émotions. C’est dû au texte mais aussi à cette formidable lectrice.

Sa voix est très belle et elle nous entraîne très bien dans l’histoire. Elle adapte parfaitement son rythme de lecture aux états d’âme des personnages, nous plongeant dans l’histoire en donnant si justement voix à ces femmes.


4 réflexions sur “Apaiser nos tempêtes de Jean Hegland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s