Belle Greene d’Alexandra Lapierre

Plaisir d’écoute : 18/20

Est-ce que je recommande ? chaudement

J’ai aimé :

  • le ton discret de la lectrice
  • le destin incroyable de cette femme

Belle Greene d’Alexandra Lapierre
Lu par Micky Sébastian
Parution le 20/01/2021 aux Editions Flammarion
Durée 16H44

Présentation de l’éditeur : New York, dans les années 1900. Une jeune fille, que passionnent les livres rares, se joue du destin et gravit tous les échelons. Elle devient la directrice de la fabuleuse bibliothèque du magnat J.P. Morgan et la coqueluche de l’aristocratie internationale, sous le faux nom de Belle da Costa Greene. Belle Greene pour les intimes. En vérité, elle triche sur tout. Car la flamboyante collectionneuse qui fait tourner les têtes et règne sur le monde des bibliophiles cache un terrible secret, dans une Amérique violemment raciste. Bien qu’elle paraisse blanche, elle est en réalité afro-américaine. Et, de surcroît, fille d’un célèbre activiste noir qui voit sa volonté de cacher ses origines comme une trahison.

C’est ce drame d’un être écartelé entre son histoire et son choix d’appartenir à la société qui opprime son peuple que raconte Alexandra Lapierre. Fruit de trois années d’enquête, ce roman retrace les victoires et les déchirements d’une femme pleine de vie, aussi libre que déterminée, dont les stupéfiantes audaces font écho aux combats d’aujourd’hui.

Mon avis :

Si vous aimez découvrir les destins de femmes assez incroyables sur fond historique ce livre ou cette écoute est pour vous. C’est un livre que je voulais lire mais l’écoute a été à la hauteur!  La voix de la lectrice et son ton sont discrets et parfait pour mettre en valeur l’histoire.

En 1910, Belle Greene est une femme d’affaire connue de beaucoup, passionnée de livres, elle est connue pour obtenir des manuscrits et livres anciens pour son employeur. Elle est ambitieuse, célèbre. Elle est l’une des 5 femmes chef d’entreprise les mieux payées d’Amérique.  Elle est également directrice de la J.P Morgan Library. 

Mais derrière tout ce succès, Belle Greene devra se cacher et se méfier toute sa vie car elle a un secret.

Elle est née noire, son père est un activiste noir célébre. Elle devra changer de nom. Dans cette Amérique ségrégationniste, elle ne peut révéler ses origines. Ce qui implique de ne surtout pas avoir de descendance.

Une femme assez incroyable qui subvient aux besoins de sa mère au caractère tout aussi tenace et de ses 5 frères et sœurs. Ambitieuse, déterminée, intelligente, elle a su s’imposer dans une société qui l’aurait rejetée pour sa naissance.

Une écoute passionnante.


2 réflexions sur “Belle Greene d’Alexandra Lapierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s