Deux gouttes d’eau de Jacques Expert

Mon plaisir d’écoute : 14/20

Je recommande ? Moyennement, j’ai écouté mieux de l’auteur même

J’ai aimé :

  • Le thriller psychologique

Deux gouttes d’eau de Jacques Expert
Parution en 08/06/2016 aux Editions livres de poche
Lu par Stéphane Ronchewski

9H16 d’écoute

Présentation de l’éditeur : Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéo-surveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre.
Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment ? Lequel est le bourreau ? Lequel la victime ?

On retrouve dans ce nouveau roman tout ce qui fait l’univers de Jacques Expert : l’observation sans empathie de personnalités troublées, perverses, abîmées, qui ne savent plus exactement quelles sont les limites de leur identité ou de leur mission, y compris chez les enquêteurs.

Mon avis :

J’ai découvert Jacques Expert avec sauvez-moi que j’ai écouté et qui a été un coup de cœur. 

On retrouve ici un petit semblant d’approche de l’erreur judiciaire qui m’avait tant plu.

Une jeune femme est retrouvée décapitée dans son appartement. Une vidéo de surveillance montre clairement son agresseur dans la rue avec l’arme du crime. Une affaire assez simple pour le divisionnaire Laforge, homme colérique, qui aime qu’on le respecte et déteste surtout toute initiative que les membres de son équipe pourraient prendre car c’est lui qui mène l’enquête. 

L’affaire se complique quand il apprend que le suspect qui apparaît sur les vidéos de surveillance, le fiancé de la victime, n’a pas d’empreintes digitales et qu’il a un frère jumeaux. Lequel a tué cette jeune fille ?

En parallèle de l’enquête, c’est l’enfance et l’adolescence de ces jumeaux, ces deux gouttes d’eau qu’on découvre. Et la confusion entre les deux remonte à leur naissance. L’un des jumeaux est reconnu comme étant diabolique et l’autre sa victime. Mais tout n’est que confusion et questionnement.

Si j’ai deviné la fin et que ça a un peu enlevé le charme de l’écoute, j’ai aimé  les jeux de rôle, l’enquête et la psychologie des personnages.

J’ai beaucoup aimé le ton du lecteur aussi entraînant que l’histoire. 

Quelques bonnes heures d’écoute, mais je vous conseille plutôt de sauvez-moi du même auteur. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s