Si tu me balances de Anders Roslund et Stefan Thunberg

Note sur mon plaisir de lecture : 19/20

Je recommande ? VIVEMENT OUI!

J’ai aimé :

  • le rôle des fratrie dans l’histoire
  • les manipulations et stratégie des deux personnages principaux

Si tu me balances de Anders Roslund et Stefan Thunberg
Traduit par Frédéric Fourreau
Parution le 03/02/2021 aux Editions Actes Sud
496 pages

Présentation de l’éditeur : Dès sa sortie de prison, Leo prépare son plus gros coup. Un braquage qui fera la une des journaux du monde entier. Son objectif ? Récupérer quelque chose qui n’existe pas. Mais il suffirait d’une seule erreur pour permettre à l’enquêteur John Broncks de tout bouleverser…

Si tu me balances est la suite indépendante du redoutable Made in Sweden, première oeuvre du duo Anders Roslund et Stefan Thunberg, l’un des plus célèbres scénaristes scandinaves, dont la fratrie s’est illustrée à l’orée des années 1990 en perpétrant une série de braquages particulièrement violents.

Mon avis :

Quand Léo sort de prison, son père, sa mère et un de ses frères sont là pour l’accueillir. Vincent, l’autre frère, veut prendre ses distances car il ne veut pas retourner en taule. Il s’est rangé, a une affaire qu’il a développée et a même embauché son père.

En prison, Léo n’a pas chômé, il a fait des rencontres et a préparé le vol du siècle. Le jour de sa sortie, il est déjà lancé. Mais un de ses complices meurt, il faut qu’un de ses frères prennent le relai. Son autre complice, Sam, est le frère de l’enquêteur qui va suivre Léo et ses frères de prés,  John Broncks.

La traque tourne autour de Léo et John Broncks. Ces deux-là jouent au chat et à la souris, s’observent, se traquent, s’espionnent. Tout est stratégie et manipulation pour avoir une avance sur l’autre, pour organiser le casse du siècle, pour traquer un homme, pour sauver un frère ou pour le faire plonger avec soi.

De manière assez vicieuse, Léo manipule son père, un alcoolique repenti et aussi ses frères, de qui il a pris soin, enfants, en tant qu’ainé d’une famille avec un père violent qui a failli tuer leur mère.

Un thriller complètement addictif dans lequel les auteurs s’appuient sur les liens familiaux et mettent en œuvre une traque machiavélique. Le lecteur est magnifiquement mené par le bout du nez pour son plus grand plaisir. J’ai été impressionnée par l’histoire et suis restée cramponnée jusqu’à la fin.

Si tu me balances est la suite indépendante de Made in Sweden que je vais m’empresser de découvrir.


2 réflexions sur “Si tu me balances de Anders Roslund et Stefan Thunberg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s