Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux

Plaisir de lecture : 17/20

J’ai aimé :

  • Le personnage de Victor, sa construction
  • La relation mère-fils dérangeante

Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux


Parution le 24/05/2021 aux Éditions l’Archipel
208 pages

Présentation de l’éditeur : À 33 ans, Victor Sommer mène une vie monotone qui lui pèse. Secrètement, il aspire à devenir quelqu’un. Une ambition entravée par sa mère, infirme autoritaire et possessive qui l’empêche de prendre son envol.
Le jour où celle-ci disparaît de façon mystérieuse, Victor est confronté à un monde qu’il n’a jamais appris à connaître…
 
« J’ai lu Le Cas Victor Sommer avec plaisir. Un livre à mi-chemin entre les Évangiles et Psychose d’Alfred Hitchcock. Une réussite ! »
Amélie Nothomb

Mon avis :

Victor est un trentenaire qui vit chez sa mère de 66 ans. Il n’a pas besoin de travailler. Il est logé nourri. Elle lui donne même de l’argent de poche. Elle a hérité une belle somme d’argent d’un couple chez qui elle faisait le ménage.

Sa mère est possessive. C’est une relation fusionnelle voire indécente qu’a réussi à construire l’auteur. Bien sûr, les choses se gâtent quand Victor rencontre une ancienne camarade d’école qui s’intéresse à lui. Là,  maman va sortir le grand jeu de la culpabilité et de la menace. Après tant d’années, soumis à l’amour maternel, il est très difficile pour Victor de vivre sa vie, de prendre des décisions le concernant sans être obnubilé par sa mère, de s’en détacher.

Victor m’a paru être un personnage inquiétant suivi par un psychiatre, qui a des pensées et des rêves inquiétants mais c’est un garçon qui se révèle être très sensible qui fait preuve d’une grande empathie. Une sensibilité qui se révèle grâce à la plume de l’auteur qui met finement en scène les états d’âme, les angoisses et le tiraillement de Victor dans ses pensées, les réactions de son corps.

C’est une très belle plume aiguisée que je découvre. Une plume efficace qui crée des personnages qui ne peuvent laisser indifférent. Victor le bon garçon frustré, la mère abusive savoureusement manipulatrice.

Un thriller immersif à dévorer 


Une réflexion sur “Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s