Un jour ce sera vide de Hugo Lindenberg

Plaisir d’écoute : 8/20

En lice pour le prix audiolib

Un jour ce sera vide de Hugo Lindenberg
Lu par Clément Hervieu-Léger
Parution le 16/03/2022 chez Audiolib
Durée 3h32

Présentation de l’éditeur : C’est un été en Normandie. Le narrateur est encore dans cet état de l’enfance où tout se vit intensément, où l’on ne sait pas très bien qui l’on est, où une invasion de fourmis équivaut à la déclaration d’une guerre qu’il faudra mener de toutes ses forces. Un jour, il rencontre un autre garçon sur la plage, Baptiste. Se noue entre eux une amitié d’autant plus forte qu’elle se fonde sur un déséquilibre : Baptiste a des parents parfaits, une maison parfaite. Sa famille est l’image d’un bonheur que le narrateur cherche partout…

Mon avis :

Très difficile pour moi de chroniquer une écoute dont le texte aurait pu, peut être me plaire à la lecture, mais qui m’a perdue à l’oral. 

J’ai aimé l’histoire de cet enfant qui vit avec sa grand mère et sa tante qu’il n’aime pas vraiment, qu’il nous décrit comme répugnante. Il vit en Normandie où il rencontre Baptiste, un autre enfant avec lequel il aime jouer avec les méduses échouées. Le narrateur trouve dans la famille ce qu’il n’a pas, la douceur, le réconfort, l’amour d’une mère.

C’est un texte plein de souvenirs. Le style est très évocateur, sensuel et très imagé. Ce qui me plait en général dans un livre mais ici, ce n’est pas passé.

Je n’ai accroché ni le texte ni la lecture un peu trop lente pour moi. Et comme il ne se passe pas grand-chose non plus dans le texte, je suis complètement passée à côté.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s