Le poète de Michael Connelly

Plaisir d’écoute : 20/20

COUP DE COEUR

J’ai aimé :

  • le lecteur
  • le thriller magnifiquement mené

Le poète de Michael Connelly

Traduit par jean Esch
Lu par Benjamin Jungers
Parution le 17/03/2021 chez Audiolib, publié le 10/03/2021 aux Editions Calman-Levy
Durée 16h43

Présentation de l’éditeur : La spécialité de Jack McEvoy, c’est la mort. En tant que chroniqueur judiciaire au Rocky Mountain News, il y a été confronté plus d’une fois. Mais rien n’a pu le préparer au suicide de son frère jumeau. Inspecteur de police, déprimé et incapable de supporter le meurtre non résolu d’une jeune femme retrouvée coupée en deux, Sean s’est tiré une balle dans la bouche, comme le font souvent les policiers dépressifs. Un sujet dont Jack décide de s’emparer, en guise de dernier hommage à son frère.
Mais en s’immisçant dans une base de données du FBI pour les besoins de son article, McEvoy découvre avec stupéfaction que beaucoup de policiers se sont suicidés dernièrement, et que le FBI mène l’enquête sur la mort de son frère. Il comprend alors que cette affaire est en passe de lui fournir le plus gros scoop de sa carrière.
Il pressent aussi qu’il est devenu la prochaine cible du suspect, un assassin qui a, jusqu’à présent, toujours réussi à tromper les plus fins limiers lancés à ses trousses…
Le Poète, l’un des premiers jalons de l’œuvre magistrale de Michael Connelly, brillamment porté par la lecture de Benjamin Jungers, fête en 2021 ses 25 ans.

Mon avis :

Ce thriller a réuni un duo gagnant, le talent de Michael Connelly pour un thriller si bien construit et prenant combiné à un lecteur que je suis prête à écouter peu importe l’œuvre. Benjamin Jungers met formidablement en scène l’histoire et ses personnages, en passant du narrateur journaliste au psychopathe meurtrier.

Jack Mc Evoy est un journaliste spécialisé dans les faits divers. Il est chargé d’annoncer le suicide de son frère jumeau à sa femme. Mais en faisant des recherches, il découvre des similitudes avec des prétendus suicides d’autres policiers et permet au FBI de s’orienter plutôt vers un serial killer.

En parallèle, on suit un criminel inquiétant et astucieux.

Ce thriller happe le lecteur et le tient en haleine jusqu’au bout.

J’ai adoré le personnage de Jack touchant, judicieux. Je le retrouverai avec grand plaisir dans le second tome : l’épouvantail.

Quant à la lecture de Benjamin Jungers, elle rend justice à ce thriller si haletant en rendant l’écoute captivante par le ton juste et adapté à chaque situation et à chaque personnage. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s