Le serment d’Arttu Tuominen

Plaisir de lecture : 18/20

J’ai aimé:

  • L’ambiance glaciale
  • La construction autour du mystère qui entoure le personnage principal

Le serment d’Artu Turominen

Traduit par Anne Colin Du Terrail
Parution le 16/09/2021 aux Editions La martinière
448 pages

Présentation de l’éditeur : Ils sont trois : un cadavre lardé de coups de couteaux, un suspect errant les mains ensanglantées à l’orée d’un bois et l’inspecteur chargé de l’enquête. Trois hommes qui se connaissaient ; trois hommes qui ne s’étaient pas revus depuis vingt-sept ans.Dans les prairies sauvages de Finlande ressurgissent les souvenirs d’une enfance féroce, les traumatismes du passé. Entre les courses à vélo et les vengeances à la sortie de l’école, un pacte de sang a été scellé. Un serment qui se rappellera à eux trois décennies plus tard. À la façon d’un Ron Rash ou d’un Dennis Lehane plongés dans une Finlande rugueuse, Arttu Tuominen offre un roman noir puissant, hanté par les conflits entre morale et poids du secret. Le Serment a reçu le Grand Prix du meilleur polar finlandais 2020 et est finaliste du très prestigieux Prix Clé de verre 2021 du meilleur polar scandinave

L’avis de Manon :

Paloviita est commissaire par intérim. Ca ne se passe pas vraiment bien avec sa femme, son travail lui prend beaucoup de temps. Mais cette promotion, même provisoire, va lui permettre de souffler financièrement. Pour sa première enquête en tant que commissaire, il va encadrer Henrik Oksman et Linda Toivonen qui sont sur une affaire de meurtre assez évidente, a priori. Le coupable a poignardé un homme en pleine soirée. Seulement les témoignages sont flous, tous les témoins avaient bu, ne se souviennent pas vraiment et le suspect a également des troubles de la mémoire. Enfin, les preuves ont peut-être été compromises à cause du temps. 

Quand Paloviita découvre qui est le suspect, cela le ramène vers son passé et nous aussi. Il était un enfant harcelé, sauvé par un ami qu’il retrouve. Pourrait-il remettre en cause lui aussi ces preuves pour éviter que son passé ne remonte à la surface ?

C’est une enquête sur fond glacial, totalement immersive. Entre le présent et le passé de Paloviita, on remonte également ce qui le lie au meurtre. Quant à Oksman, il a des doutes sur la loyauté de son chef. Le problème, c’est qu’il jongle lui aussi avec ses démons. Toivonen a, elle, des problèmes d’alcool. Les enquêteurs sont aussi passionnants que l’enquête.

J’ai retrouvé ici ce que j’aime dans ces polars nordiques : une atmosphère glaciale, des personnages tortueux hantés par leur passé, leurs blessures, leurs addictions, s’enfoncent pour garder leur secret, se retrouvent dans des spirales incroyables.

Un polar sombre captivant sous tension à lire absolument.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s