Les promises de Jean-Christophe Grangé

Plaisir d’écoute : 19/20

J’ai aimé :

  • le trio d’enquêteurs
  • le fond historique
  • les rebondissements de l’enquête

Les promises de Jean-Christophe Grangé
Lu par François-Eric Gendron
Parution le 20/10/2021 chez Audiolib
Durée 20h47

Présentation de l’éditeur : Les promises, ce sont ces grandes dames du Reich, belles et insouciantes, qui se retrouvent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, est au bord d’imploser. Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend sur les rives de la Spree ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations…

Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Minna von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée, s’efforçant de sauver les oubliés du Reich.

Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

Mon avis :

Et non ne vous découragez pas à cause des heures de lecture, c’est une enquête complètement addictive avec un lecteur à la voix grave et juste qui donnera tout le relief qu’il faut à l’histoire et parfaitement vie aux personnages!

Ne passez pas à côté.

1939, les nazis sont au pouvoir en Allemagne. Des femmes de hauts gradés nazis sont sauvagement assassinées.

Elles ont autre chose en commun à part leur place parmi l’élite, elles sont suivies par un psychologue, Simon,  avec qui elles couchaient et  qui est décrit comme une belle ordure. Il gagne son salaire en les faisant parler, et arrondit ses fins de mois en les faisant chanter. 

Simon fait partie d’un trio improbable pour mener l’enquête. Il a à ses côtés une autre psychiatre, Mina, une riche héritière dépendante à l’alcool et bien d’autres substances ainsi qu’un gestapiste, Franz, avec qui les débuts n’étaient pas prometteurs.

L’enquête est pleine de rebondissements, de fausses pistes et complètement haletante, tout comme certaines scènes sous tension.

J’ai beaucoup aimé la finesse avec laquelle la psychologie des trois personnages principaux nous est révélée, leur évolution.

Enfin, le contexte historique y est superbement exploité : montée du nazisme, volonté d’éradiquer toute personne défaillante ou toute race ennemie de la nation, objectif de faire perdurer la race aryenne, d’assurer la reproduction de l’élite. Le fond historique complètement monstrueux est glaçant. C’est bien noir et parfois glauque.

Et toute cette histoire portée par une superbe voix m’a complètement enchantée.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s