Hamnet de Maggie O’Farell

Plaisir de lecture : 19/20

Je recommande : Vivement, il faut savourer la plume de Maggie O’Farell

J’ai aimé :

  • la plume magnifique et riche de l’auteure
  • Des personnages et une histoire bouleversante

Hamnet de Maggie O’Farell
Traduit par Sarah Tardy
Parution le 01/04/2021 aux Editions Belfond
368 pages

Présentation de l’éditeur : Women’s prize for fiction 2020Un jour d’été 1596, dans la campagne anglaise, une petite fille tombe gravement malade. Son frère jumeau, Hamnet, part chercher de l’aide car aucun de leurs parents n’est à la maison…Agnes, leur mère, n’est pourtant pas loin, en train de cueillir des herbes médicinales dans les champs alentour ; leur père est à Londres pour son travail ; tous deux inconscients de cette maladie, de cette ombre qui plane sur leur famille et menace de tout engloutir.Porté par une écriture d’une beauté inouïe, ce nouveau roman de Maggie O’Farrell est la bouleversante histoire d’un frère et d’une sœur unis par un lien indéfectible, celle d’un couple atypique marqué par un deuil impossible. C’est aussi l’histoire d’une maladie  » pestilentielle  » qui se diffuse sur tout le continent. Mais c’est avant tout une magnifique histoire d’amour et le tendre portrait d’un petit garçon oublié par l’Histoire, qui inspira pourtant à son père, William Shakespeare, sa pièce la plus célèbre.
Livre de l’année 2020 Librairies Waterstones

Mon avis :

Je viens de rencontrer la plume de Maggie O’Farrell et je suis éblouie.

Été 1596, Hamnet cherche désespérément quelqu’un pour l’aider. Sa sœur jumelle est tombée malade. Il ne trouve ni sa mère, pourtant reconnue pour pouvoir guérir avec les plantes, ni le médecin. Son père est à Londres. 

A cette histoire au présent et à la détresse d’Hamnet, c’est l’histoire de la naissance des jumeaux qui s’ajoute, avec la rencontre d’un couple atypique Agnes, considérée comme une sorcière avec tous les remèdes qu’elle prend de la forêt, ses visions et un homme, plus jeune qu’elle, précepteur de latin, qui ne sera pas nommé durant l’histoire mais qui deviendra son mari. Si l’amour est une évidence dans le couple dès leur rencontre, très vite  le jeune homme deviendra taciturne. Agnès, malgré sa grossesse, l’incite à quitter la campagne anglaise pour trouver un travail à Londres et sortir de l’emprise d’un père qui a été violent durant son enfance et son adolescence.

On voyage dans le temps entre le présent, l’angoisse d’Hamnet et ses recherches pour aider sa sœur, le passé dans lequel on fait connaissance avec Agnès, un personnage intriguant, généreux, plein de douceur et l’histoire de la pestilentielle qui touche l’Angleterre. On oscille entre réalité et rêves ou visions, surtout celles d’Agnès.

La tension monte progressivement pour sauver Judith, l’ambiance du livre devient de plus en plus pesante, l’étau se resserre autour du lecteur pour un final complètement bouleversant et un deuil impossible pour les parents.

On ne peut être que chamboulé par la détresse d’Hamnet, le désespoir d’une mère et d’un père exprimé différemment. Et pour invoquer tous ces sentiments chez le lecteur, Maggie O’Farell explore à la perfection la psyché de ses personnages, nous plonge dans leur rancœur, leur détresse, leurs questionnements.

La plume est riche et fait appel à tous nos sens pour planter les décors que ce soit une maison ou la nature luxuriante.

J’ai été totalement charmée par la plume. Maggie O’Farrell est une conteuse hors pair qui peut sublimer l’histoire de puces qui ont propagé la pestilentielle.

Le style est juste magique, tellement riche. Il vous touche et vous submerge 


Une réflexion sur “Hamnet de Maggie O’Farell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s