Chère petite de Romy Hausmann

Plaisir de lecture : 17/20

Je recommande : Certainement ! c’est bien construit et angoissant

J’ai aimé :

  • Le déroulement maitrisé du thriller
  • L’histoire

Chère petite de Romy Hausmann
Traduit par Stéphanie Lux
Parution le 5 mai 2021 aux Editions Actes Sud
336 pages

Présentation de l’éditeur : Une cabane sans fenêtres au fond des bois. La vie de Lena et de ses deux enfants suit les règles édictées par le père : repas, passages aux toilettes, temps d’étude, tout est strictement programmé à heure fixe et méticuleusement respecté. L’oxygène est distribué par un “système de circulation”, la nourriture exclusivement fournie par le père. Il protège sa famille des dangers du dehors et s’assure que ses enfants, conçus et nés en captivité, auront toujours une mère pour veiller sur eux.
Un jour, Lena parvient à s’échapper – mais le cauchemar continue. Il semble que son bourreau veuille à tout prix récupérer ce qui lui appartient… Alors vient la question de savoir si cette femme est réellement Lena, celle qui a disparu sans laisser de traces quatorze ans plus tôt.
Réflexion sur ce que l’amour peut nous faire faire de pire, incursion dans les territoires inquiétants du conditionnement et de la d épossession de soi, Chère petite est un thriller effarant qui ébranle les certitudes et coupe le souffle.

Mon avis :

Une jeune femme est victime d’un accident de voiture. Elle est conduite à l’hôpital avec sa fille, Hannah. L’infirmière qui va s’occuper d’Hannah le temps que sa mère soit soignée va faire une découverte assez glaçante en essayant de déterminer l’identité de celle qu’elle appelle “Maman”. 

Elles vivaient dans une cabane sans voir le monde extérieur et elles auraient laissé le petit frère d’Hannah derrière elles ainsi que son père grièvement blessé. 

Pour identifier la jeune femme à l’hôpital, Matthew et sa femme Karin se rendent sur place. Leur fille a disparu il y a 14 ans. 

Hannah se révèle être une adolescente étonnement calme et non perturbée pour une jeune fille de 13 ans qui voit le monde extérieur pour la première fois.

L’histoire passe du présent au souvenir et on découvre quelles étaient les conditions de vie dans cette cabane. La vie organisée au millimètre sous les ordres du père, un bourreau colérique et violent.

C’est un thriller dans lequel l’auteure réussit à déployer une atmosphère très inquiétante avec beaucoup d’interrogations, de mystère et des profils psychologiques bien dessinés et inquiétants. 

L’histoire se déroule lentement mais le rythme du thriller est soutenu grâce aux prises de paroles qui changent entre Hannah, la jeune femme retrouvée avec Hannah et Matthew mais également grâce à l’introduction d’articles de journaux qui concernent la disparition de la fille de Matthew.

Les révélations sont bien maîtrisées pour rythmer les interrogations.

Le dénouement a été un réel étonnement que je n’ai pas vu venir.

Le tout donne un premier thriller tout à fait réussi angoissant avec une ambiance pesante, des personnages perturbés et perturbants.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s