Vis-à-Vis de Peter Swanson

Plaisir de lecture 19/20

Je recommande : totalement à ceux qui aiment les thrillers psychologiques

J’ai aimé :

  • l’originalité du scénario
  • l’intrigue bluffante

Vis-à-vis de Ken Follett
Traduit par Christophe Cuq
Parution le 6/02/2020 aux Editions Gallmeister
384 pages

Présentation de l’éditeur : Illustratrice talentueuse mais psychologiquement fragile, Hen, soutenue par son mari Lloyd, a enfin trouvé son équilibre grâce à un nouveau traitement. Le couple déménage dans une petite ville proche de Boston et sympathise avec ses voisins, Mira et Matthew. Mais à l’occasion d’un dîner chez eux, Hen repère dans le bureau de Matthew un objet lié à un ancien meurtre non résolu qui l’avait obsédée par le passé. Maintenant, Hen sait qui est le tueur. Pire encore, elle comprend très vite que Matthew sait qu’elle sait… À moins que tout cela ne soit le symptôme d’un nouvel épisode psychotique… ou alors une simple coïncidence ?Vis-à-vis est un thriller psychologique impitoyable révélant une toile de manipulations et d’obsessions si habilement tissée qu’on s’y laisse prendre avec un intense plaisir coupable.

Mon avis :

Comment une simple invitation à dîner de voisins peut pousser à se débarrasser d’objets et donner matière pour un super thriller psychologique ? 

Et bien, quand un tueur en série du style Dexter version féministe, Matthew, rencontre une voisine bipolaire, Hen, passionnée par les meurtriers et qui en voit un peu partout.

Ici le coupable est identifié d’avance, Matthew mais le problème c’est que celle qui le dénonce n’est pas vraiment crédible, elle n’en est pas à ses premières accusations et est sous traitement. Alors quand elle l’accuse d’un meutre non élucidé qui date de plusieurs années, ni son mari ni la police ne veulent la croire.

La force de ce thriller et ce qui le rend addictif c’est qu’on se demande et oui maintenant on connait le meurtrier, qu’est ce que l’auteur va faire ?

Et la suite n’est pas à révéler mais l’auteur s’en sort très bien en faisant se tourner autour Matthew et Hen, un excellent duo.

La pression monte lentement pour un final sous tension. Le jeu dans lequel nous plonge l’auteur et le final sont bluffants. Le tout est habilement construit et entraînant. 

J’avais été complètement convaincu par huit crimes parfaits. Pour les deux œuvres, j’ai trouvé la construction très originale.On y retrouve l’importance donnée aux livres dans la vie des personnages principaux mais aussi un chat qui se balade tranquillement dans l’histoire.

J’attends avec impatience la prochaine œuvre de l’auteur.

La bonne nouvelle c’est que celui-ci est sorti en totem récemment.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s