J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle de Jo Witek

j’ai aimé :

  • l’héroïne déterminée
  • l’accent mis sur l’importance de l’instruction

J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle de Jo Witek
Parution le 03/02/2021 aux Actes sud junior
128 pages

Présentation de l’éditeur : En rentrant du collège pour les vacances scolaires, Efi est convaincue qu’elle est une ado comme les autres et qu’à quatorze ans le monde lui appartient. Elle regagne son village, fière d’un carnet de notes exemplaire. Mais cela ne compte plus pour les siens. Elle est une fille nubile à présent, c’est-à-dire : bonne à marier. Plus de liberté, plus d’horizons, plus de livres ni de balades avec les copines. Son avenir est désormais entre les mains d’un père, puis celles du mari qu’on lui a choisi. Elle est devenue une marchandise, un cadeau que s’offrent les familles. Arrachée à l’enfance, ses rêves piétinés, Efi entre dans l’enfer du mariage forcé. Son destin serait-il au XXI° siècle de vivre à jamais en servante emprisonnée ? Le portrait touchant d’une adolescente rebelle qui incarne la voix de millions de jeunes filles opprimés, et le combat contre l’archaïsme.

Mon avis :

“Dans ma robe bleue froissée, je n’ai pas bougé. incapable du moindre geste.Sidérée. Écrasée par la peur et l’incompréhension. Je me suis sentie trahie. Par ma famille trahie”

Efi rentre de la ville après 6 mois d’absence. Elle est fière, elle rentre avec de très bonnes appréciations du collège. Elle remarque, très vite, que les hommes de la famille sont plus fermes et distants avec elle. Elle n’a plus le droit de jouer. 

Ce qui a changé c’est qu’elle a 14 ans et quand elle sait ce que cela signifie, c’est son monde qui s’écroule. Elle peut désormais être mariée et elle n’a pas d’autre choix que d’obéir. On l’a élevé dans la crainte des hommes, d’abord celle de son père , de son frère. Car il faut montrer qu’on sait “ tenir sa fille”.

Mais Efie sait qu’ailleurs, il existe un autre monde où les femmes ont  le choix.

A travers l’innocence du regard de la narratrice, c’est un monde et des croyances effroyables qui sont mis en scène.

Un livre qui fait ressortir toute l’importance d’instruire pour offrir à ces filles des perspectives et des alternatives.

Cette imagination et ces ambitions seront un moteur pour Efi qui aura le courage de penser autrement, de s’imaginer un autre avenir.

Cette histoire c’est l’histoire d’Efi, 14 ans, promise à un homme de 15 ans de plus ici mais c’est celle de beaucoup trop d’autres jeunes filles contraintes au mariage forcé, au viol et qui ne sont que marchandises.

C’est un récit effroyable, bouleversant et indispensable pour rappeler que ce qui nous paraît évident ici est une lutte pour d’autres jeunes filles.

A mettre entre les mains de toutes et de tous.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s