Seul le silence de R.J Ellory

Qu’en a pensé Manon?

J’ai eu un coup de cœur :

  • Pour toute l’atmosphère du livre
  • Le personnage principal qu’on accompagne sur plusieurs années

Seul le silence de R.J Ellory
A quiet belief in angels (27/12/2007)
Traduit par Fabrice Pointeau
Parution le 21/08/2008 aux Editions Sonatine
504 pages

Présentation de l’éditeur : Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près.

Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages. Plus encore qu’un roman de serial killer à la mécanique parfaite et au suspense constant, « Seul le silence » marque une date dans l’histoire du thriller. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, sans concession aucune, R. J.Ellory évoque autant William Styron que Norman Mailer par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu’il met en jeu.

L’avis de Manon :

Une lecture que j’ai commencée avec appréhension car j’en ai entendu beaucoup de bien et ce fut un coup de cœur.

Joseph le narrateur perd son père un peu avant ses douze ans et habite avec sa mère dans un village de Géorgie. On est en 1939, la deuxième guerre mondiale débute en Europe, des fillettes sont retrouvées découpées après avoir été violées.

A 14 ans, c’est Joseph qui découvre l’un des corps. Dès le début de ces meurtres, Joseph se sent coupable envers les victimes. Il se sent responsable et créait avec ses camarades de classe un groupe, les anges gardiens, pour surveiller le village. Joseph grandit avec une mère instable, on le suit jusqu’à ce qu’il ait plus de trente ans et malgré les années, son installation dans une autre ville, ces meurtres et l’identification du coupable, ces meurtres l’obsèdent car ils n’auront pas cessé, les victimes l’accompagnent comme des fantômes. Surtout que le meurtrier s’approche de lui et de ses proches.

SI je suis tombée sous le charme de l’écriture et de cette histoire dans laquelle j’ai été immergée, une grande partie de mon coup cœur est dû au personnage principal. j’ai adoré accompagner Joseph, cet enfant si sensible, si intelligent qui définit assez rapidement sa volonté d’écrire grâce à son institutrice. Un personnage très attachant qui doit surmonter des épreuves bouleversantes. Ce qui rend, pour nous lecteur, la lecture très émouvante. Un roman noir saisissant.

Et ce n’est que mon premier de l’auteur. J’ai hâte de lire les suivants.


10 réflexions sur “Seul le silence de R.J Ellory

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s