Landfall de Ellen Urbani

Qu’en ont pensé les lectrices optimistes ?

Elles ont aimé :

  • La couverture Gallmeister
  • L’écriture très détaillée et très fine
  • L’espoir qui transparaît malgré l’histoire très sombre

Elles ont moins aimé

Landfall de Ellen Urbani
Landfall (11/03/2015)
Traduit par Juliane Nivelt
Parution le 4/10/2018 aux Editions Gallmeister
352 pages

Présentation de l’éditeur : Un matin de septembre 2005, Rose, à peine âgée de dix-huit ans, s’apprête à rejoindre La Nouvelle-Orléans avec sa mère. Les deux femmes vont porter secours aux sinistrés de l’ouragan Katrina. Mais sur la route, leur voiture quitte la chaussée et percute une jeune fille. Cette inconnue, morte dans l’accident, seule et sans le moindre papier d’identité, ne tarde pas à obséder la rescapée. D’autant que dans sa poche on retrouve une page d’annuaire avec les coordonnées de la famille de Rose. Celle-ci n’a alors d’autre choix que de retracer pas à pas le parcours de la victime, à travers une ville en ruine après le passage de l’ouragan. Landfall est un roman haletant qui révèle les destins croisés de deux jeunes filles, l’une blanche, l’autre noire. Ellen Urbani dresse le portrait de femmes résolues à se battre au cœur de la tourmente.

L’avis de Cécile :

Gertrude, Rose, Cilla, Rosy.
Quatre femmes, deux couples mère-fille dont les destins vont se retrouver inextricablement liés. Lorsque Gertrude et Rosy perdent la vie suite à un accident de voiture, Rose décide de remonter la trace de Rosy, de retrouver la famille de cette jeune fille que personne ne semble rechercher.
Ce-faisant, elle va trouver des similitudes entre elles, voir des signes là où il n’y en a peut-être pas, car cette quête est tout ce qui lui reste, elle qui a toujours vécu en vase clos avec sa mère.
Les chapitres donnent alternativement la parole à Rose et Rosy, et brossent le portrait de deux familles monoparentales moins différentes qu’il n’y paraît au premier abord, de deux foyers baignés d’amour même si il s’exprime différemment.
Ellen Urbani nous offre de très beaux personnages féminins, tout en délicatesse et force de caractère.
Elle revient également sur les ravages causés par l’ouragan Catrina en 2005, certains passages sont très éprouvants mais nécessaires pour comprendre l’horreur de cette catastrophe naturelle.
Cependant, à mes yeux, c’est l’espoir qui ressort de ce roman, et qui l’illumine malgré la tristesse du récit.

L’avis de Manon :

Alors que Rose et sa mère, Gertrude, se rendent auprès des victimes de l’ouragan Katrina, elles ont un accident qui causera la mort de Gertrude et de Rosie qui fuyait les dégats de l’ouragan et recherchait de l’aide pour sortir sa mère arrêtée par la police. La famille de Rosie n’a pas été retrouvée mais Rose refuse de laisser partir Rosie sans que sa famille soit au courant du décès, que tout redevienne comme si elle n’avait jamais existé. Rose reprend le parcours de Rosie qui entre l’Ouragan et l’accident a vécu un enfer. Les indices sont minces mais Rose est déterminée. Ce sont les souvenirs qui sont les fils conducteurs de l’histoire. Les souvenirs de Rosie à qui la parole est donnée, ceux de Rose avec sa mère. Ces souvenirs auxquels s’accrochent les personnages ou qu’elles essaient d’effacer sans jamais vraiment réussir. Au cours de l’enquête, on découvre que Rose et Rosie ont beaucoup de points communs notamment qu’elles ont grandit sans père et leur relation particulière avec leur mère. Ce sont des relations ambiguës, spéciales mais pleine d’amour, de tendresse.

J’ai aimé la façon dont l’histoire est brodée, l’atmosphère un peu pesante mais j’ai surtout adoré cette écriture très détaillée de laquelle émane beaucoup de tendresse et de douceur pour une histoire qui décrit le manque, la souffrance, la lutte. Et derrière toute cette quête de Rose, la recherche du pardon de sa mère et de  Rosie.Une très belle lecture après laquelle il faut reprendre son souffle tant l’auteur réussit à nous enfermer dans le livre.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s